Ce premier semestre : “la nuit dans la Bible”.

Comment se passe une rencontre ?

Le groupe Bible de notre paroisse Sainte-Marie entre Rhône et Pilat vient d’entamer l’étude de « la nuit dans la Bible. Le Peuple de Dieu est dans la nuit. Comment est-ce que Dieu le conduit à la Lumière ?

Cet angle général va nous faire parcourir la Bible de la Genèse à l’Apocalypse et ce, jusqu’au mois de juin, une fois par mois soit le jeudi de 14h30 à 16 h 30  à la maison paroissiale (3 rue des Trois sapins à Pélussin) soit en visio le vendredi à 20 h via un lien. Ce groupe est ouvert à tous sans connaissance particulière préalable et sans inscription. La régularité est préférable mais chacun peut venir quant il veut. On peut assister en présentiel ou en visio ou aux deux ! Les échanges se veulent très interactifs. Chaque séance débute par l’appel à l’Esprit Saint suivi d’un temps de silence et de prière, puis nous entrons dans le vif du sujet. Voici quelques éléments de notre première séance.

> Prière introductive Gn 32, 23-32a

Redécouvrons qui était Jacob et la nuit très particulière au cours de laquelle il a reçu un nom nouveau (cad une mission) après avoir lutté contre Dieu. La nuit est souvent un combat. Jacob n’a cessé de se bonifier au fil des épreuves pour créer le peuple de Dieu avec ses 12 fils (les 12 tribus d’Israël).

> Poème des 4 nuits

C’est une nuit de veille et prédestinée pour la libération au nom de YHWH au moment où il fit sortir les enfants d’Israël, libérés, du pays d’Égypte. Or, quatre nuits sont inscrites dans le Livre des Mémoires.

La première nuit, quand YHWH se manifesta sur le monde pour le créer. Le monde était confusion et chaos et la ténèbre était répandue sur la surface de l’abîme. Et la Parole de YHWH était la Lumière et brillait. Et il l’appela Première nuit.

La deuxième nuit, quand YHWH se manifesta à Abraham âgé de cent ans et à Sarah, sa femme, âgée de quatre-vingt-dix ans, pour accomplir ce que dit l’Écriture : « Est-ce qu’Abraham âgé de cent ans, va engendrer et Sarah, sa femme, âgée de quatre-vingt-dix ans, enfanter ? » Et Isaac avait trente-sept ans lorsqu’il fut offert sur l’autel. Les cieux s’abaissèrent et descendirent et Isaac en vit les perfections et ses yeux s’obscurcirent à cause de leurs perfections. Et il l’appela Seconde Nuit.

La troisième nuit, quand YHWH se manifesta aux Égyptiens, au milieu de la nuit : sa main tuait les premiers-nés des Égyptiens et sa droite protégeait les premiers-nés d’Israël, pour que s’accomplît ce que dit l’Écriture : « Mon fils premier-né, c’est Israël. » Et il l’appela Troisième nuit.

La quatrième nuit, quand le monde arrivera à sa fin pour être libéré ; les jougs de fer seront brisés et les générations perverses seront anéanties et Moïse montera du milieu du désert et le Roi Messie viendra d’en haut. L’un marchera à la tête du troupeau et l’autre marchera à la tête du troupeau et sa Parole marchera entre les deux et eux et moi marcherons ensemble.

Révérend Père Didier Rimaud (1922-2003)

> Lecture, méditation, explications et échanges autour du passage : « La mise à l’épreuve d’Abraham ». Gn 22, 1-18
> Psaume : Ps 62(63),7  “Dans la nuit, je me souviens de toi et je reste des heures à te parler…”

Calendrier des rencontres du groupe Bible

5 et 6 janvier : « la nuit dans la Genèse » ; 10 et 11 février « la troisième nuit de Targum » ; 10 et 11 mars « Dieu parle dans les songes » ; 7 et 8 avril “De Gethsémani à Pâques” ; 5 et 6 mai « Jésus et la nuit »  ; 9 et 10  juin : « Il n’y aura plus de nuit… » ; en juillet : bilan et repas fraternel.

Chaque séance peut être préparée grâce à quelques passages bibliques proposés. Il est recommandé de consulter les notes de la Bible et les occurrences en marge. Par exemple pour le 10 et 11 février, on peut lire Ex 2, 1-10 ; Ex 12 (en particulier verset 42) ; Ex 14 ; Dt 4, 34 et 26, 5-8 : He 11, 23-29  et un autre lien utile avec quelques belles illustrations  : https://leblogdephil.com/2016/05/20/marc-chagall-la-traversee-de-la-mer-rouge/

Ensemble, à l’écoute de la Parole de Dieu, dans la joie et l’amitié avec Isabelle Masson.